Que dire sur Desgrandchamps ?

Bon, Marc Desgrandchamps, ce n’est pas exactement ma tasse de thé. Mais cette exposition rétrospective au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (jusqu’au 4 septembre) mérite une visite, ne serait-ce que pour mieux voir, tenter de mieux saisir, tenter de s’émouvoir. C’est un travail sur la nature même de la peinture, ça coule parce que la peinture coule, qui s’appuie sur des images de composition, chevaux, baigneuses, qu’on retrouve d’un tableau à l’autre. C’est un travail sur la mise à distance du réel que la peinture peut opérer, sur le voile et sur la transparence. C’est un travail sur la mollesse et la dureté, sur la structuration et sur l’indétermination, sur la rémanence et le délitement. C’est un travail de masse (un tableau par jour), qui s’impose.

Ça me laisse froid (à la différence d’un Jérémy Liron ou d’une Farah Atassi, pour rester dans des registres proches), j’ai du mal à adhérer au discours sur le témoignage de l’acte de peindre et, sans doute à tort aux yeux de ses thuriféraires (c’est un des peintres français les plus collectionnés), je suis davantage intéressé par ce qui est autour du tableau, par le fait que cette toile de ces débuts fit scandale en 1987 (trop pesante, trop beckmanienne; en haut), que telle autre toile fut inspirée par Sa Majesté des Mouches et par la guerre en Yougoslavie, que c’est la Gradiva de Jensen qui se retrouve dans cette baigneuse à la sandale légère, ou que cette femme flottante (ci-dessus) lui vint à l’esprit après un spectacle de Trisha Brown.

Les détails aussi, parfois séduisent ; ainsi dans ce grand triptyque récent, inspiré par Ampurias (endroit qui m’est cher), on distingue au fond un petit photographe (il faut le savoir, on ne sait trop ce qu’il fait, ce qu’il tient), témoin du réel au milieu de cette fiction, fournisseur de ‘documents pour artistes’.

Mais vous pourrez lire ailleurs des critiques bien plus positives : ici et , par exemple. Et, comme auparavant, impuissant, je vous invite à écrire sur lui ici.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s